OEDEME DES MEMBRES INFERIEURS

13. OEDEME DES MEMBRES INFERIEURS.

L'oedème des membres inférieurs peut être uni ou bilatéral et prend alors des significations différentes. L'examen cherchera également à savoir s'il est d'apparition aiguë ou s'il est chronique. Dans tous les cas, on cherchera à savoir si l'oedème est veineux ou lymphatique.

L'oedème veineux est souvent un oedème mou, prenant le godet, avec augmentation de chaleur locale et augmentant en position debout.

L'oedème lymphatique est plutôt ferme, ne prend pas le godet. L'épreuve au bleu est anormale dans la mesure où l'injection de bleu patente en sous-cutané ne s'accompagne pas d'une résorption le long des canaux lymphatiques mais s'étale en nappe sous la peau.

PLACE DES DIFFERENTS EXAMENS D'IMAGERIE

En cas de suspicion de phlébite, le doppler confirmera le diagnostic et précisera si possible le siège du caillot. Si celui-ci est proximal (ilio-fémoral), les risques d'embolie amènent à pratiquer une phlébocavographie qui pourra être complétée si besoin par la pose d'un filtre endoluminal.

Si l'oedème est unilatéral mais chronique, la phlébographie recherchera des arguments en faveur d'une phlébite chronique. Si la phlébographie est normale, l'étiologie lymphatique sera démontrée par une épreuve au bleu et un blocage lymphatique par la lymphographie (algorithme 13.1).

L'oedème peut enfin avoir une cause mixte notamment dans les processus compressifs au scarpa, il peut avoir pour origine une artérite ou une malformation artério-veineuse comme un Klippel-Trenaunay.

Si l'oedème est bilatéral, après avoir éliminé les causes générales, on cherchera une phlébite bilatérale ou une compression cave par une phlébocavographie. L'absence d'anomalie veineuse fera rechercher un lymphoedème et ses causes. A noter que dans les compressions ou envahissement par un processus rétropéritonéal, l'oedème est souvent mixte : veineux et lymphatique (algorithme 13.2).

DIAGNOSTICS À EVOQUER EN FONCTION DES SIGNES RADIOLOGIQUES

QUESTIONS D'EVALUATION

QCM 13.1 : devant un réseau veineux de suppléance sus-pubien, quel est le diagnostic à évoquer ?

A - thrombose veineuse iliaque,

B - artérite associée,

C - insuffisance valvulaire,

D - thrombose cave supérieure,

E - thrombose surale.

[....]

QCM 13.2 : quels signes radiologiques peuvent se voir dans des séquelles de thrombose veineuse lorsqu'on réalisé une phlébographie de membres inférieurs ?

A - contours veineux irréguliers,

B - image lacunaire en cupule, cernée par le produit de contraste,

C - aspect feuilleté du réseau veineux,

D - peloton vasculaire,

E - fistule artério-veineuse.

[....]

QCM 13.3 : un patient présente un oedème bilatéral des membres inférieurs. La phlébographie révèle une compression extrinsèque de la veine cave inférieure. Les examens de première intention orientant le diagnostic étiologique sont :

A - échographie abdomino-pelvienne,

B - aortographie,

C - TDM abdomino-pelvien,

D - cavographie par voie jugulaire,

E - IRM pelvis.

[....]

QCM 13.4 : quel est l'examen à réaliser devant un oedème chronique unilatéral de membre inférieur, lorsque l'échodoppler s'avère normal ?

A - TDM pelvienne,

B - cavographie,

C - lymphographie après épreuve au bleu,

D - artériographie,

E - surveillance.

[....]


ŠTous droits de reproduction réservés

Transfert Word vers HTML par le Département d'Information Médicale du CHRU de Pontchaillou Juin-95