HEPATOMEGALIE

99. HEPATOMEGALIE.

Le diagnostic d'hépatomégalie était essentiellement clinique. Depuis la diffusion de l'échographie, on peut dire qu'il est devenu clinique et échographique. De ce fait, le diagnostic ne porte plus uniquement sur l'augmentation de taille du foie mais aussi sur ses modifications d'échostructure.

Quelles que soient les performances de l'échographie, le diagnostic une fois porté, on précisera les habitudes et les antécédents du patient. L'examen clinique sera complet, recherchant des signes associés pouvant orienter le diagnostic : cancer primitif, signes d'insuffisance hépato-cellulaire, signes d'hypertension portale. Les données de l'examen biologique seront aussi analysées : cholestase, cytolyse, positivité des sérologies.

Muni de toutes ces données, le diagnostic sera le plus souvent porté ou au moins suspecté. Il pourra encore bénéficier de l'imagerie pour être confirmé.

PLACE DES DIFFERENTS EXAMENS D'IMAGERIE

Le cliché d'abdomen sans préparation a peu d'intérêt pour diagnostiquer une hépatomégalie. En effet, sur ce cliché on ne voit que l'empreinte de la face postérieure du foie qui n'est en aucun cas la face palpée et qui ne permet donc pas de juger d'une hépatomégalie.

L'échographie permet de juger parfaitement du volume du foie et surtout des modifications de structure du parenchyme. Elle peut aussi donner des renseignements sur d'éventuels signes d'accompagnement qui pourront aider au diagnostic (hypertension portale, ascite, adénopathies...). En cas d'ascite ou de paroi épaisse, seule l'échographie permettra réellement de porter le diagnostic d'hépatomégalie.

La scintigraphie n'a plus guère d'intérêt parmi les examens morphologiques du foie.

Le scanner ne fera souvent que confirmer les données de l'échographie. En aucun cas, il devra être demandé de première intention. Son point fort sera de pouvoir parfaitement analyser les densités particulières d'une stéatose ou d'une hémochromatose.

Un examen extrêmement important est la ponction biopsie guidée sous échographie aussi bien sur un processus localisé qu'en cas d'hépatomégalie diffuse. Elle permettra de sécuriser le geste et d'éliminer la contre-indication qui est la dilatation des voies biliaires intrahépatiques.

DIAGNOSTICS À EVOQUER EN FONCTION DES SIGNES RADIOLOGIQUES

QUESTIONS D'EVALUATION

QCM 99.1 : au cours du cancer primitif du foie (carcinome hépatocellulaire) le(s) signe(s) suivant(s) peut(vent) s'observer :

A - douleur de l'hypochondre droit,

B - hyperleucocytose,

C - fièvre,

D - hépatomégalie dure,

E - hypoglycémie.

[....]

QCM 99.2 : on découvre un gros foie de surcharge en échographie. Quel examen permet de différencier une stéatose d'une hémochromatose ?

A - ponction biopsie,

B - TDM abdominal,

C - ASP,

D - artériographie digestive,

E - scintigraphie hépatique.

[....]

QCM 98.3 : une hépatomégalie avec parenchyme hétérogène peut se voir dans :

A - lymphome,

B - cirrhose,

C - foie cardiaque,

D - métastases,

E - hépatocarcinome.

[....]

QCM 99.4 : l'association d'une hépatomégalie hétérogène et d'adénopathies hilaire et coelio-mésentérique doit faire évoquer :

A - cirrhose,

B - angiomes multiples,

C - lymphome,

D - hémochromatose,

E - métastases.

[....]


ŠTous droits de reproduction réservés

Transfert Word vers HTML par le Département d'Information Médicale du CHRU de Pontchaillou Juin-95